Pour vous montrer ce que la lumière et l'harmonie combinées,
peuvent donner en sept clichés.

04 juin 2008

Escaliers en extérieurs.

L'ascension...
marche après marche.
---
D'escalier en escalier, je remonte le temps;
Le temps d'une douleur qui se cicatrise doucement.
---
D'escalier en escalier, j'expérimente le temps;
Le temps qui me manque, le temps qui me fuit.
---
D'escalier en escalier, je m'approprie le temps;
Le temps de ma fragilité du moment présent.
---

D'escalier en escalier, j'apprivoise le temps;
Le temps d'un souvenir qui s'estompe lentement, au fil du temps.

---

D'escalier en escalier, j'exorcice le temps,
Le temps d'une respiration, le temps d'un partage.
---
D'escalier en escalier, j'accueille le changement;
Et je cueille au passage, la transformation, cadeau du temps.
---

D'escalier en escalier, je m'affranchis du temps;
Le temps d'une seconde, volée au temps.

Réjeanne Veilleux.

---

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Si tu veux, pour compléter ton thème, je t'enverrai une photo prise en Bretagne le mois dernier...Tchô ;-)

Jérémy a dit…

Très jolies photos!!! J'aime bien vous photos de Chambord, je les préfères aux miennes. En tout cas très joli travail!

escaliers a dit…

nice photos of escaliers

Anonyme a dit…

la liberté,comme le courage, est un escalier qu'il faut gravir marche par marche - impossibilité d'emjamber!!!

cOMME DAB magnifique
martine

Anonyme a dit…

Bonjour du Québec.

Bonjour et un grand merci.
Quelle belle surprise!
Quel beau cadeau que de donner à mon simple poème "L'escalier" un si joli diaporama.
Cela lui donne une plus grande valeur.
Je vous remercie infiniment.
Ma fille ainée se propose d'intégrer ce diaporama à mon site de poèmes.
Ça vous va ?

Voici l'histoire de mon ESCALIER. Je participais à des ateliers de poésie avec des camarades. L'animateur avait à coeur de promouvoir la culture dans son entourage.
Il nous amenait (un goupe d'une dizaine de personnes
à différents endroits pour activer notre imagination et pour nous prouver que tous et toutes étions capables de faire de la poésie. Plusieurs d'entre nous,
à compter moi-même n'avions pratiquement jamais composé de poèmes.
Ce jour-là.
il nous avait amenés à l'hôpital. J'étais bien perdue.
Je ne voulais pas parler de maladies.
Alors je me suis promenée dans les escaliers et les idées ont surgi. Après deux sessions de quelques mois de ces ateliers,
je fus surprise de mes réalisations même toutes simples.

Ma fille de 36 ans,
mère d'une petite fille de quatre ans est décédée d'un cancer en 2003.Je suis grand-maman de deux petits-enfants,
un garçon de 28 ans et ma belle petite-fille orpheline, (Gaëlle) . J'ai deux garçons et j'avais deux filles. Dans quelques-uns de mes poèmes, il est question de ma fille décédée du cancer et de ma petite-fille, Gaëlle. Écrire m'a aidée à vivre la difficile épreuve du décès de ma fille Guylaine. Celall m'a servi de thérapie.

Avec reconnaissance.

Rejeanne.

Anonyme a dit…

bravo pour ton thème,quelle belle escalade,pareil ascencion mérite une mention .
Gravir les marches de tes mots fut un plaisir.
Bizzz
Véro